Conciliation travail – famille

La conciliation travail – famille représente souvent un défi pour de nombreuses familles et, a fortiori, quand il y a présence d’un enfant malade. La difficulté à concilier les deux peut avoir des impacts importants à plus ou moins long terme sur la santé physique et mentale. Le manque de temps, l’accroissement du stress et de la fatigue, la diminution de la socialisation, l’augmentation de l’absentéisme au travail, la dégradation des habitudes de vie, sont quelques-unes des conséquences les plus courantes de la difficulté à concilier vie de famille et travail. Dans les sections suivantes, vous trouverez des informations et des outils pertinents et utiles pour vous aider à trouver un équilibre. Cet équilibre est primordial pour pouvoir se consacrer à la santé de son enfant.


Informer son employeur

Lorsque vous apprenez que votre enfant est atteint de la FK, bien des questions vous passent par la tête, dont celle : comment vais-je être capable de concilier ma nouvelle réalité familiale et continuer à être efficace dans mon emploi?

Une des clés pour y parvenir est d’informer son employeur le plus tôt possible. Même si vous ne pouvez pas prévoir sa réaction, il est avantageux de l’informer pour:

  • le sensibiliser à la réalité de la FK;
  • l’aider à comprendre ce qu’il vous arrive;
  • discuter des moyens possibles pour adapter votre travail, même si vous ne connaissez pas encore la réalité à laquelle vous devrez faire face.

Comment vais-je faire pour expliquer correctement à mon employeur ce qu’est la FK et son impact sur mon enfant et ma famille ?

Lors de votre première discussion avec votre employeur, nous vous suggérons d’apporter la trousse afin d’alimenter la discussion. À l’aide des informations se retrouvant dans la Trousse, expliquez-lui les grandes lignes de la maladie, les impacts possibles sur la famille et les mesures à mettre en place pour favoriser votre capacité à continuer à travailler. Il est important de ne pas dramatiser la situation surtout dans un contexte où cette réalité est nouvelle aussi bien pour vous que pour votre employeur. Il faut laisser le temps nécessaire à chacun pour s’adapter.


Des pistes de solution

Bien évidemment, il n’y a pas de formule toute faite. Chaque emploi a ses spécificités et la capacité d’adaptation d’un employeur à l’autre varie grandement. Cependant, certaines pistes de solutions ont déjà été implantées avec succès. D’ailleurs, le Ministère de la Famille du Québec a développé toute une stratégie provinciale pour accompagner les employés et les employeurs dans le but de favoriser la conciliation travail – famille.

Consultez le site gouvernemental du ministère de la famille pour prendre connaissance de l’importance que revêt la conciliation travail – famille et des initiatives qui permettent l’épanouissement professionnel et personnel.

Vous trouverez ici quelques exemples dont vous pourriez discuter avec votre employeur:

Adaptabilité de l’organisation du travail

L’organisation met en place des mesures et des pratiques qui permettent à ses travailleuses et travailleurs de s’absenter avec le moins de contraintes possible par rapport à leurs responsabilités professionnelles (par exemple, rotation d’emploi, échange d’horaire de travail, partage des compétences, groupes multidisciplinaires, équipes volantes).

Aménagement du temps de travail

Réduction du temps de travail : l’organisation permet aux membres de son personnel de travailler un nombre d’heures inférieur au nombre normal d’heures de travail (par exemple, le travail à temps partiel, le travail partagé).

Horaire de travail adapté : l’organisation offre des horaires de travail adaptés à son personnel (par exemple, l’horaire variable [synonyme : horaire flexible], l’horaire à la carte, l’horaire fixe au choix.

Semaine de travail comprimée : l’organisation offre une semaine de travail aménagée de manière à réduire le nombre de jours ouvrables en augmentant la durée quotidienne de travail (par exemple, une semaine de travail de 35 heures effectuée en quatre jours au lieu de cinq).

Utilisation de banques d’heures: l’organisation permet à ses travailleuses et travailleurs d’utiliser les heures accumulées dans leur banque d’heures (par exemple, les heures à taux simple, les heures supplémentaires) permettant ainsi au parent de travailler plus lorsque la santé de son enfant le permet et de garder des heures en banque pour les moments plus difficiles.

Congés

Les mesures et les pratiques de conciliation travail — famille relatives aux congés vont au-delà des exigences indiquées dans les lois et règlements relatifs au travail. Il peut s’agir de combler l’écart entre le salaire réel et les prestations allouées en vertu de certains régimes de protection publics ou d’une durée supplémentaire du congé.

Congés pour raisons ou événement familiaux • Congé pour raisons familiales: L’organisation offre un congé pour raisons familiales aux membres de son personnel lorsque ceux-ci doivent s’absenter pour des obligations liées à la garde, à la santé ou à l’éducation d’un enfant dont ils ont la charge, ou pour des obligations liées à l’état de santé d’un membre de leur famille proche.

Congés compensatoires et sans solde • Congé autofinancé : L’organisation offre à ses travailleuses et travailleurs un congé pour convenances personnelles de longue durée payé à même une partie de la rémunération acquise et retenue à cette fin par l’organisation.

Congé sans solde : L’organisation offre un congé sans solde à ses travailleuses et travailleurs ayant des besoins de conciliation travail — famille.

Vacances

Flexibilité dans le choix des dates des vacances payées. L’organisation offre aux membres de son personnel la possibilité de choisir les dates de leurs vacances payées pour satisfaire à des besoins de conciliation travail — famille.

Flexibilité dans le morcellement des vacances payées L’organisation offre aux membres de son personnel la possibilité de morceler leurs vacances payées en plusieurs périodes plus courtes pour satisfaire à des besoins de conciliation travail — famille.

Flexibilité du lieu de travail — Travail à domicile (télétravail)

L’organisation permet à ses travailleuses et travailleurs d’effectuer une partie ou la totalité de leur travail à domicile (par exemple, pour prolonger un congé de maternité, pour donner des soins à une personne malade).

Travail dans un bureau satellite (ou près du lieu de résidence)

L’organisation permet, à la demande de ses travailleuses et de ses travailleurs, d’effectuer une partie ou la totalité de leur travail dans un bureau satellite situé plus près de la résidence que le lieu de travail de l’organisation.

Services ou biens offerts sur les lieux de travail ou par le milieu de travail

Aide ou soutien financier pour la garde des enfants d’âge préscolaire : L’organisation a des initiatives relatives à l’aide et au soutien financier pour la garde des enfants d’âge préscolaire de son personnel (par exemple, l’accessibilité à un service de garde, à des places réservées en garderie, à du dépannage ponctuel pour la garde des enfants et à diverses formes de soutien financier).

Aide ou soutien financier pour la garde des enfants d’âge scolaire : L’organisation a des initiatives relatives à l’aide et au soutien financier pour la garde des enfants d’âge scolaire de son personnel (par exemple, les camps de vacances, les salles de jeux et de sports supervisées, les activités spécialisées pendant les journées pédagogiques ou la période estivale).

Soutien aux travailleuses et travailleurs dont un ou des membres de la famille ont une ou des incapacités temporaires ou permanentes : L’organisation offre un soutien à ses travailleuses et travailleurs dont un ou des membres de la famille ont une ou des incapacités temporaires ou permanentes (par exemple, les frais de garderie, les frais de centre de jour, les services domestiques, les services de consultation).

Remboursement des frais de garde (heures supplémentaires) : L’organisation rembourse les frais de garde d’enfants aux membres de son personnel qui font des heures supplémentaires à la demande de l’organisation.


Les normes du travail

En vertu de la Loi sur les normes du travail, les salariées et les salariés québécois ont droit à un certain nombre d’absences et de congés payés ou non payés pour des événements liés aux responsabilités familiales.

Que ce soit pour prendre soin de vos proches ou pour partager avec eux leurs moments de réjouissance, la Loi sur les normes du travail vous permet de vous absenter de votre travail.

Le site Internet de la Commission des normes du travail présente un aide-mémoire sur la conciliation travail-famille qui résume des situations pour lesquelles vous avez droit à des congés, la durée de ces congés de même que les conditions à remplir pour en bénéficier. Les congés sont divisés en trois grandes catégories, dont celle qui nous intéresse ici : les congés pour obligations familiales ou parentales.

Advertisements